En pleine expansion, la livraison urbaine devient essentielle pour une entreprise de logistique. L’organisation de la livraison du dernier kilomètre représente un véritable levier d’amélioration. Les modes de livraison et les technologies choisies vont contribuer à une meilleure gestion des coûts et une satisfaction accrue de la clientèle. Les solutions mises en place doivent être impactantes pour gagner en compétitivité et en efficacité.  

 

Depuis une décennie, l’e-commerce n’a cessé de se développer. L’engouement des consommateurs à engendré une hausse sans précédent des livraisons au sein des zones urbaines. A elle-seule, la région Île-de-France enregistre plus d’un million de livraisons chaque jour. 

On appelle livraison du dernier kilomètre, l’étape finale de la chaine de distribution logistique. Il s’agit de la livraison du colis en zone urbaine ou rurale lorsqu’il est proche de sa destination. La livraison du dernier kilomètre prend de plus en plus d’importance dans la gestion de la supply chain des entreprises d’e-commerce.

 

Avec la multiplication des livraisons à domicile, la réduction des délais est devenue un facteur de compétitivité. En effet, les entreprises rivalisent pour proposer aux clients des services de livraison toujours plus rapides.

Néanmoins, la livraison du dernier kilomètre est synonyme d’un coût et d’une pollution élevés. Plus le colis se rapproche de sa destination, plus le prix unitaire du transport grimpe. Les entreprises disposent d’une bonne gestion des flux de la chaine logistique entre le stock et les centres de livraison. Il reste néanmoins l’étape du dernier kilomètre pour atteindre l’adresse finale. La problématique est telle que les transporteurs cherchent des alternatives pour éviter la livraison au centre des grandes villes. 

A cela s’ajoute le côté écologique du dernier kilomètre. Il représente à lui seul de 25 % des émissions de gaz à effet de serre de la livraison. De plus, les véhicules multiplient les arrêts et un transport avec peu de colis. 

Enjeu numéro 1 : la gestion des coûts de livraison

L’un des principaux enjeux du dernier kilomètre est la réduction de son coût. Il atteint jusqu’à 20 % du prix global de la chaine logistique. Après une première phase de transport avec de grandes quantités, le dernier kilomètre implique de multiplier les « petites » livraisons. Il devient essentiel de trouver une stratégie pour regrouper le plus de livraisons possible tout en satisfaisant le client. Les points relais ou click and collect constituent une solution pour réaliser des économies. Avec cette méthode, les services de livraison du dernier kilomètre sont bien moins chers que pour atteindre le domicile.

Enjeu numéro 2 : les différents modes de livraison du dernier kilomètre

En zone urbaine, les experts de la logistique disposent de plusieurs moyens de livraison pour l’étape du dernier kilomètre. Aujourd’hui les clients sont de plus en plus exigeants en matière de livraison. Il faut donc proposer différentes solutions.

  • La livraison à domicile est très appréciée, car le colis du client arrive directement chez lui. Il peut néanmoins être nécessaire de repasser à plusieurs reprises.
  • L’acheminement de colis au travail affiche également un coût élevé, mais avec un taux d’absentéisme plus bas.
  • Le système de point relais est très développé en France. Les prix sont moins élevés et le lieu reste proche de la résidence des clients.
  • Le click and collect entraine un coût similaire aux points relais. Les clients peuvent récupérer leur colis à toute heure.

 

 

Enjeu numéro 3 : améliorer la relation client

Ces dernières années, l’expérience client a pris une place prépondérante au sein des services de livraison du secteur logistique. La livraison rapide est devenue une norme. Cependant les clients apprécient avoir différents choix selon leurs besoins du moment. Il est donc recommandé de proposer tous les modes de livraison possible. Malgré son prix élevé, la livraison express doit faire partie des options possibles. 

Le suivi de livraison est également entré dans la normalité. Il permet aux clients d’être informés de l’évolution de leur livraison étape par étape. Le choix du transporteur est important, car l’attitude du livreur est essentielle pour un service logistique de qualité.

Enjeu numéro 4 : une livraison du dernier kilomètre plus écologique

La pollution du transport de marchandises représente le quart des émissions de CO2 en ville. Une donnée encore plus flagrante dans les grandes villes comme Paris. La livraison du dernier kilomètre en est grandement responsable. Pour continuer les livraisons en zone urbaine, de nombreuses solutions sont à l’étude pour limiter ces émissions. Le point relais réduit le nombre d’arrêts des livreurs, ainsi que l’impact environnemental. 

Les drones sont une option qui se limite aux petits colis. Des initiatives plus responsables comme l’utilisation de triporteurs électriques pourraient bientôt voir le jour. Elles permettraient de proposer une gestion du dernier kilomètre plus verte. 

 

Les entreprises logistiques se doivent d’innover pour améliorer leur livraison du dernier kilomètre. Qu’il s’agisse de coûts ou d’écologie, cette partie du transport des colis est devenue un facteur essentiel de compétitivité. Avec une demande en hausse constante, la supply chain doit intégrer des solutions de livraison efficaces pour le dernier kilomètre.

La source

Actualités récentes